DÉCOUPAGE DE L'HISTOIRE

C'est un travail de scénariste. L'idée est esquissée schématiquement sur le papier, sans détailler le dessin. Le but est de construire un scénario qui soit bien charpenté, afin d'offrir aux lecteurs une histoire qui soit claire, cohérente et rythmée.

Tous les dessinateurs de BD travaillent de cette manière quelque soit leur style. C'est étape est très importante, intensément créative.

Tous les élèves de l'atelier débutent leur BD par cette première étape.

Lors de la séance d'essai à l'atelier, il sera demandé au futur élève de faire le découpage de l'histoire qu'il souhaite faire en BD. Cet essai permettra dévaluer sa capacité à synthétiser les idées.

Généralement, le découpage est réalisé sur une feuille format A4

CRAYONNÉS

Un fois le découpage terminé et l'histoire validée, le dessin sera ensuite détaillé. Un soin minutieux sera apporté dans la création des décors, des personnages (mouvement, expressions, proportions, ...), du cadrage, de la perspective, ...

Une recherche documentaire sera souvent nécessaire. L'atelier dispose de nombreux catalogues répertoriant des centaines de visages, de mains, personnages, dans toutes la positions. Toute cette documentation apporte une aide précieuse aux élèves.

Le crayonné peut-être réalisé sur une feuille de format A4 ou A3, d'épaisseurs variables suivant la technique d'encrage qui sera choisie.

ENCRAGE

Le crayonné achevé, la planche est prête à être encrée. Plusieurs méthodes d'encrages sont possibles.

L'encrage direct sur le crayonné, au feutre ou à la plume, avec de l'encre de chine. Dans ce cas, le choix du papier sera important lors du crayonné. Il devra être adapté à l'encrage direct.

L'encrage effectué par décalque sur une autre feuille par l'intermédiaire d'une table lumineuse. Le papier généralement utilisé est du layout 70 gr. Cette technique offre l'avantage de conserver le crayonné.

Les planches encrées sont ensuite numérisées et généralement retouchée avec Adobe Photoshop pour gommer les petites imperfections et corriger le dessin.

COULEUR TRADITIONNELLE

La couleur est appliquée directement sur le dessin original ou sur une reproduction imprimée sur du papier 70 à 350 grammes en fonction de la technique employée pour la mise en couleur : encre aquarelle, aquarelle, crayon de couleur, feutre, gouache, ...

COULEUR NUMÉRIQUE

La colorisation est effectuée avec Adobe Photoshop, un logiciel de retouche d'image et une palette graphique Wacom. La couleur est appliquée sur des calques qui se superposent : trait du dessin, couleurs personnages, décor, ciel, ....